Monitoring

Examen consistant à enregistrer l’activité  du cœur du fœtus, afin d’obtenir des renseignements sur son fonctionnement.
Durant la grossesse le monitoring a pour but de dépister une éventuelle souffrance fœtale qui se traduit par des altérations du tracé électrocardiographique (un ralentissement, des troubles du rythme etc..).

 

Technique médicale

Le monitorage obstétrical permet de surveiller le retentissement des contractions de l’utérus sur l’enfant. Cette méthode de surveillance du rythme cardiaque donne une idée de l’intensité et de la fréquence des contractions de l’utérus de la mère.

Le monitoring est très utilisé pour la surveillance des femmes enceintes pendant les deux derniers trimestres de la grossesse et permet de prévoir un éventuel accouchement prématuré.

Le dépistage d’une augmentation du rythme cardiaque du fœtus témoigne quelquefois d’une hyperthermie maternelle, c’est-à-dire d’une élévation de la température de la mère ou au contraire d’un ralentissement traduisant une souffrance du fœtus.

Au moment de l’accouchement, pendant le travail, la réalisation systématique de l’enregistrement cardiaque de l’enfant est obtenu grâce à un petit capteur posé sur l’abdomen de la maman et maintenu par une sangle. Le capteur est relié à un appareil indiquant par des sons, la fréquence des battements du cœur de l’enfant.