Rééducation périnéale

Avant de débuter les séances (en moyenne 10 vous sont prescrites) il est important de se voir en consultation afin d’établir le nombre de séances nécessaires en fonction d’un examen du périnée.
Les 2 techniques que j’utilise sont l’electrostimulation ainsi que le biofeedback .
À noter que j’évalue toujours manuellement la progression  à la première séance , la 5eme et la dernière.

L’électrostimulation 
C’est une technique de stimulation électrique fonctionnelle, ou électrostimulation endovaginale. Elle est mise en place progressivement et contribue à la prise de conscience de la contraction du périnée. En pratique, il s’agit d’introduire une sonde dans le vagin, elle envoie ensuite un faible courant entrainant des contractions.

Avec cette méthode, la patiente contracte sans envoyer de commande a ses muscles, ce qui permet un renforcement musculaire au cas ou la patiente n’arriverait pas a contracter d’elle même. Rassurez-vous : le faible voltage des courants empêchent tout risque de brûlure, mais vous pouvez ressentir des petits picotements désagréables qui ne doivent en aucun cas être douloureux. Le programme se déroule sur 15 minutes. Si la stimulation dure 4 secondes, le temps de repos, lui, sera de 8 secondes.

Le biofeedback 
Cette méthode va de paire avec l’électrostimulation. La sonde, toujours placée dans le vagin, va exercer une stimulation musculaire par un courant de basse fréquence. En retour, vous devrez exercer vous-même de façon volontaire une contraction du périnée.

Cette contraction provoquera sur la machine reliée à la sonde, un effet visuel ou auditif (selon les appareils) et vous indiquera l’intensité de votre contraction. Ainsi si vous avez l’impression de serrer votre périnée au maximum alors que l’écran n’affiche qu’une petite contraction, c’est que vous ne faites pas fonctionner le bon muscle, etc